Dans ce nouvel article, le but est de vous montrer que la douleur ne peut pas se résumer à des résultats d’imagerie. Et que ce n’est pas parce que vous avez de l’arthrose ou une hernie discale que cela suffit à expliquer vos douleurs. Au travers de la littérature scientifique, je vais vous parler des anomalies asymptomatiques que l’on peut rencontrer à l’imagerie au niveau du rachis lombaire, de la hanche, du genou ou encore de la cheville et du pied.

1) Le rachis lombaire [1-6]

Dans cette première partie, je vais vous montrer qu’au niveau lombaire, qui est une zone où l’on peut se faire prescrire des imageries assez facilement en cas de douleur, il peut y avoir des altérations anatomiques, mais que celle-ci ne sont pas forcément en lien avec des douleurs.

L’étude dont je me sers ici, je vous l’ai déjà présentée dans un article précédent. Elle a été menée sur 3 110 personnes asymptomatiques, âgées de 20 à 80 ans en utilisant l’IRM.

Infographie récapitulative :

Nous avons par ailleurs, d’autres études, qui n’ont pas trouvé d’association entre :

  • arthrose lombaire et douleur
  • spondylolisthésis et douleur
  • sténose lombaire et douleur

Ces résultats expliquent pourquoi, dans un article de O’Sullivan, paru dans la revue scientifique British Journal of Sports Medicine en 2020, il est dit que les imageries ne montrent que rarement la cause de la douleur. Par ailleurs, en 2020, un article de Lin paru dans la même revue scientifique explique que dans la prise en charge de première intention des douleurs musculosquelettique, l’imagerie ne fait pas partie des choses à faire dans un premier temps.

2) La hanche [7]

On peut retrouver le même type de résultats sur la hanche.

L’étude dont je me suis servi ici, a été menée sur 45 personnes asymptomatiques (28 hommes et 17 femmes), âgées de 15 à 66 ans, en utilisant l’IRM.

Infographie récapitulative :

3) Le genou [8-9]

Et c’est la même chose pour le genou !

L’étude que j’ai utilisée ici, est une méta-analyse, regroupant l’étude de 5 397 genoux chez 4 751 personnes asymptomatiques, en utilisant des études utilisant l’IRM.

Infographie récapitulative :

Ces résultats sont confirmés par une étude plus récente montrant une nouvelle fois des anomalies chez des sujets asymptomatiques.

4) La cheville et le pied [10-13]

La cheville et le pied sont aussi concernés par les imageries qui montrent des altérations anatomiques non douloureuses.

Cette fois-ci j’ai compilé les résultats de 4 études.

Infographie récapitulative :

5) Conclusion

Il ne faut pourtant pas pour autant faire des conclusions fausses à partir de ces résultats, et se dire que l’imagerie ne sert à rien. En effet, l’imagerie à une place dans l’examen d’un patient mais comme toutes ces études le rappellent, c’est un examen complémentaire qui doit être mis en corrélation avec l’état clinique du patient.

Par ailleurs, la dégénérescence constatée par imagerie est présente dans une proportion élevée de personnes asymptomatiques fait probablement partie du vieillissement normal des individus et n’est pas forcément associée à la douleur.

Vidéo YouTube :

BIBLIOGRAPHIE

[1] Brinjikji W, Luetmer PH, Comstock B, Bresnahan BW, Chen LE, Deyo RA, et al. Systematic literature review of imaging features of spinal degeneration in asymptomatic populations. American Journal of Neuroradiology. 2014;36(4):811–6.

[2] Kalichman L, Li L, Kim D, Guermazi A, Berkin V, OʼDonnell C, Hoffmann UCole RHunter DJ. Facet Joint Osteoarthritis and Low Back Pain in the Community-Based Population. Spine. 2008;33(23):2560-2565.

[3] Andrade N, Ashton C, Wray N, Brown C, Bartanusz V. Systematic review of observational studies reveals no association between low back pain and lumbar spondylolysis with or without isthmic spondylolisthesis. European Spine Journal. 2015;24(6):1289-1295.

[4] Burgstaller J, Schüffler P, Buhmann J, Andreisek G, Winklhofer S, Del Grande F, Mattle MBrunner FKarakoumis GSteurer JHeld ULSOS Study Group. Is There an Association Between Pain and Magnetic Resonance Imaging Parameters in Patients With Lumbar Spinal Stenosis?. Spine. 2016;41(17):E1053-E1062.

[5] Lin I, Wiles L, Waller R, Goucke R, Nagree Y, Gibberd M, Straker LMaher CGO’Sullivan PPB. What does best practice care for musculoskeletal pain look like? Eleven consistent recommendations from high-quality clinical practice guidelines: systematic review. British Journal of Sports Medicine. 2019;54(2):79-86.

[6] O’Sullivan P, Caneiro J, O’Sullivan K, Lin I, Bunzli S, Wernli K, O’Keeffe M. Back to basics: 10 facts every person should know about back pain. British Journal of Sports Medicine. 2019;54(12):698-699.

[7] Register B, Pennock AT, Ho CP, Strickland CD, Lawand A, Philippon MJ. Prevalence of Abnormal hip Findings in asymptomatic participants: a prospective, blinded study. The American Journal of Sports Medicine. 2012 Oct 25;40(12):2720–4.

‌[8] Culvenor AG, Øiestad BE, Hart HF, Stefanik JJ, Guermazi A, Crossley KM. Prevalence of knee osteoarthritis features on magnetic resonance imaging in asymptomatic uninjured adults: a systematic review and meta-analysis. British Journal of Sports Medicine. 2018 Jun 9;53(20):1268–78.

[9] Horga L, Hirschmann A, Henckel J, Fotiadou A, Di Laura A, Torlasco C et al. Prevalence of abnormal findings in 230 knees of asymptomatic adults using 3.0 T MRI. Skeletal Radiology. 2020;49(7):1099-1107.

[10] Saxena A, Luhadiya A, Ewen B, Goumas C. Magnetic resonance imaging and incidental findings of lateral ankle pathologic features with asymptomatic ankles. The Journal of Foot and Ankle Surgery. 2011;50(4):413–5.

[11] Lohman M, Kivisaari A, Vehmas T, Kallio P, Malmivaara A, Kivisaari L. MRI abnormalities of foot and ankle in asymptomatic, physically active individuals. Skeletal Radiology. 2001;30(2):61–6.

[12] Galli MM, Protzman NM, Mandelker EM, Malhotra AD, Schwartz E, Brigido SA. Examining the relation of osteochondral lesions of the talus to ligamentous and lateral ankle tendinous pathologic features: A comprehensive MRI review in an asymptomatic lateral ankle population. The Journal of Foot and Ankle Surgery. 2014;53(4):429–33.

[13] Gregg J, Silberstein M, Schneider T, Marks P. Sonographic and MRI evaluation of the plantar plate: a prospective study. European Radiology. 2006;16(12):2661-2669.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils