Le long abducteur appartient au plan profond de la loge postérieure de l’avant-bras. C’est le muscle le plus volumineux du plan profond.

Anatomie

Origine :

Il s’insère par des fibres charnues sur :

  • Le 1/3 supérieur du champ postéro-latéral de la face postérieure de l’ulna (en dessous du supinateur et au-dessus du court extenseur du pouce)
  • Le 1/3 moyen de la face postérieure du radius (au-dessus du court extenseur du pouce)
  • La face postérieure de la membrane interosseuse
  • Les fascias le séparant des muscles voisins

Trajet et forme :

Il se dirige en bas et en dehors. Il va passer au niveau de la face postérieure du radius, puis au niveau de sa face latérale où il est charnu. Puis il va devenir tendineux et superficiel, au-dessus du poignet. Son tendon va passer en avant de la styloïde radiale, dans la gouttière antérieure de la face latérale du radius. Il passe sous le rétinaculum des extenseurs.

Il est allongé et aplati.

A savoir : Il est accompagné et accolé au court extenseur du pouce, délimitant ensemble en avant et en haut, la tabatière anatomique.

Terminaison :

Il s’insère sur le tubercule latéral de la base du premier métacarpien.

Il s’insère aussi sur la capsule trapèzo-métacarpienne (dont il est le Grant le plus puissant), parfois même sur le trapèze. De plus, il envoie une expansion au court abducteur du pouce (parfois sur l’opposant) et sur l’aponévrose de l’éminence thénar.

Innervation :

Le long abducteur du pouce est innervé par le nerf radial (C7-C8 et C6 pour certains auteurs).

Biomécanique

En statique [1,2], il est stabilisateur de l’articulation trapèzo-métacarpienne.

En dynamique [1,2], il est :

  • Abducteur du pouce
  • Amène le premier métacarpien vers l’avant

Il prépare donc l’opposition du pouce et participe à l’opposition dans les prises sphériques.

  • Abducteur du poignet (légèrement)
  • Fléchisseur du poignet

BIBLIOGRAPHIE

[1] Dufour M. Anatomie de l’appareil locomoteur. Membre supérieur. 3ème édition. Issy-les-Moulineaux; 2016.

[2] Lacôte M, Chevalier AM, Miranda A, Bleton JP. Evaluation clinique de la fonction musculaire. 6ème édition. Paris, Maloine; 2008.

Les références anatomiques utilisées pour écrire cet article sont : Anatomie de l’appareil locomoteur de Dufour et l’Évaluation clinique de la fonction musculaire de Lacôte.

Les illustrations sont issues de l’Évaluation clinique de la fonction musculaire de Lacôte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils