Le court extenseur des orteils (CEO), est le seul muscle intrinsèque du dos du pied.

Origine :

Il s’insère par de courtes fibres tendineuses, sur la partie antéro-latérale de la face supérieure du grand processus du calcanéus et sur le pilier latéral du rétinaculum des muscles extenseurs.

Trajet et forme :

Il se dirige en avant, en dedans et légèrement en bas en s’élargissant. Il est sous cutané et est situé en dessous des tendons du long extenseur et fléchisseur des orteils, qui le croise obliquement. Le muscle se divise en 4 faisceaux, auxquels font suite 4 tendons.

Le corps musculaire est court, aplati, épais en arrière.

Terminaison :

Le premier tendon, le plus médial, se termine sur la base dorsale de P1 de l’hallux.

Ce faisceau est appelé : court extenseur de l’hallux. Il accompagne le tendon propre du long extenseur de l’hallux, en se plaçant en dessous, mais sans s’y attacher.

A savoir : Il reçoit des expansions de l’abducteur et de l’adducteur de l’hallux.

Les trois tendons latéraux, s’accolent au bord latéral du tendon extenseur provenant du long extenseur des orteils, en se confondant avec lui, au niveau de l’articulation métatarso-phalangienne. Pour se terminer sur la base de P2 et P3, par l’intermédiaire du tendon correspondant du long extenseur des orteils. Ces trois tendons s’adressent au 2ème, 3ème et 4ème orteil.

Innervation :

Le court extenseur des orteils est innervé par le nerf fibulaire profond (L4-L5-S1).

Biomécanique

Le court extenseur des orteils, en statique [1], permet d’équilibrer l’action du long extenseur des orteils qui tire les orteils vers le dedans, en tractant les orteils vers le dehors.

Le court extenseur des orteils, en dynamique [1], est :

  • Extenseur des quatre premiers orteils, notamment de l’articulation métatarso-phalangienne de l’hallux et articulation métatarso-phalangienn et interphalangienne des 2ème, 3ème et 4ème orteils.
  • Synergique des long extenseurs et fléchisseur des orteils lors de l’éversion.

BIBLIOGRAPHIE

[1] Dufour M. Anatomie de l’appareil locomoteur, tome 1. Membre inférieur. 3ème édition. Issy-les-Moulineaux; 2015.

Les références anatomiques utilisées pour écrire cet article sont : Anatomie de l’appareil locomoteur de Dufour et l’Évaluation clinique de la fonction musculaire de Lacôte.

Les illustrations sont issues de l’Évaluation clinique de la fonction musculaire de Lacôte et anatomie de l’appareil locomoteur de Dufour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.